Insolite New York

Revenir à New York c’est comme rentrer à la maison. Le départ est toujours exaltant, je ne tiens pas en place, et puis, une fois qu’on y est, c’est comme si on était chez nous.
C’est une ville tumultueuse « qui ne dort jamais ». Il y poussent gratte-ciel et buildings et il y brillent milles lumières. Mais au delà de la ville, lorsqu’on se laisse surprendre, on oublie le gigantisme, on oublie les fourmillements incessants de la plus grande ville des États-Unis. Je ferme les yeux, je respire, je suis à la maison. C’est bon. C’est parti.
On est fin mai, c’est mon anniversaire dans deux jours. Il fait chaud, très chaud et humide. L’ambiance est lourde et pesante, le ciel est couvert. Les nuages brumeux pèsent sur mes épaules et créent une luminosité cotonneuse et réfléchissante. Le béton est chaud et m’étouffe. Par où m’évader ? C’est comme ça que tout à commencé ma deuxième fois à New York, un city trip rempli d’explorations inédites entre ville et nature.

1. Un jardin suspendu

Du côté de l’Hudson, on ne la présente plus, The High Line. Cette promenade, je l’avais découverte en plein hiver, quelle ne fût pas ma surprise de la retrouver au printemps ! 
Les bancs étaient alors gelés et les arbres dépourvus de leurs feuilles offraient des vues implacables sur la ville. Tôt le matin, je m’étais retrouvée presque seule, frappée par le vent, dans un silence solennel.

Cette fois-ci, le contraste est assez surprenant. Tout de vert vêtue, la longue promenade s’engouffre telle une tranchée dans la ville.

On retrouve quelques New Yorkais mais surtout beaucoup de touristes en cette saison en plein après-midi. C'est mieux d'y venir très tôt ☺

The High Line, Gansevoort St, New York, NYC (plusieurs accès sont disponibles)

2. Un brunch frais avec jardin

Le weekend à East Village on est comme à la maison, c’est calme, les feuilles des arbres dansent dans le soleil d'été. Pour commencer la journée avec un bon petit-déjeuner (qui peut être assimilé à un brunch, de mon côté je n’adhère pas à la brunch mania, peut-être parce que je me lève trop tôt ?) j’aime aller chez Mud, le weekend la formule brunch est top, je craque pour leur cocktail mimosa, si possible installé dans leur petite cour du fond trop mignonne.


Mudspot
, 307 East 9th St (off of 2nd Ave), New York, NYC

3. Une crique avec ses pêcheurs au sud de Manhattan

Encore plus au sud, il y a la marina de New York, en passant par Battery Park, je suis étonnée d’observer calme et plénitude en plein Manhattan. Tout le long de la promenade il y a des parcs arborés, des petites places fleuries, une petite crique et des pêcheurs citadins amateurs.

Battery Park, New York, NYC

4. Une promenade le long de l'East River

À l'est, après une balade dans East Village et après Alphabet City, il y a une promenade aménagée sur le bord de l'East River. On a la vue sur le Brooklyn industriel, on croise quelques joggers en fin d'après-midi après le travail ou les enfants après l'école qui vont à l'entraînement de baseball ou de football.

East River Park, East River Promenade, New York, NYC

5. Un dîner mexicain dans West Village

Tacombi c’est un must à West Village pour qui aime manger toutes les saveurs de tous les pays ! J’étais déjà passée devant cet hiver, leur verrière industrielle côté rue était ouverte et laissait entrevoir leur petite cantine mexicaine, j’avais flashé. Mais je n’avais pas eu le temps de m’y arrêter. Cette fois-ci, j’y suis retournée pour une soirée d’anniversaire (le mien en plus !). Tacos, quesadillas, cocktails, bières, on a presque tout goûté. Les portions sont individuelles, en mode « tapas », à plusieurs on peut grignoter un peu de tout. Le lieu est vintage et branché mais pas trop non plus.


TACOMBI
, 255 Bleecker Street, 
New York, NYC

6. Une aventure botanique

En plein cœur du Bronx, magnifiquement grand, il y a mille choses à voir et à sentir dans le New York Botanical Garden. Des fleurs, des arbustes, des serres, divers ambiances et espaces naturels recréés. À cette époque de l’année, je ne me lasse pas de toutes ces nuances de verts, de toutes les couleurs des fleurs. Chaque espace est une nouvelle balade, des moments uniques où l’on voyage et rêvasse. C’est une très belle découverte !

New York Botanical Garden, 2900 Southern Blvd, The Bronx, NYC

7. Un burger simple et typique

Un pub tout ce qu’il y a de plus classique, au décor authentique, dans l’Upper East Side. Je ne suis pas fan de ce quartier, en général j’y suis pour les musées, et après une visite enrichissante d’inspiration j’aime aller déguster LE très bon cheeseburger de chez J. G. Melon. Simple, dans la règle de l’art du burger avec les condiments séparés, une bière et une portion de frite dans leur petite assiette creuse. Service impeccable. Et en plus c’est bon marché !


J. G. Melon, 
1291 3rd Ave,
 New York, NYC

8. Une visite culturelle à Long Island

Le MoMA PS1 est une extension du MoMA de Manhattan, il se trouve à Long Island dans le Queens. Il a été installé dans une ancienne école désaffectée laissée dans sa disposition d’origine. Ici se succèdent les expos avant-gardistes, c’est un lieu de renommée mondiale dans l’art contemporain.
 Outre les découvertes artistiques qui nous plongent dans un monde sans cesse en quête de renouveau, de nouveau et en dehors des murs, le lieu en vaut la visite.


MoMA PS1, 
22-25 Jackson Ave, 
Long Island City, NYC

 

9. Un esprit industriel authentique

À Brooklyn, je suis toujours à l’aise. Loin des quartiers touristiques, je pars me balader un matin vers Park Slope, un quartier résidentiel de Brownstone victoriennes qui s’est développé à la fin du XIXème siècle avec l’essor de Prospect Park juste à côté. Je me perd dans ce petit village harmonieux d’un autre temps et je poursuis ma route à pied un petit peu plus loin, dans le quartier de Gowanus, en pleine renaissance. Entrepôts désaffectés, usines, ateliers et vieilles maisons donnent le ton à ce quartier industriel.

Gowanus, Brooklyn, NYC

10. En terre rouge

Et puis il y a Red Hook, terre rouge en forme de crochet qui s’étend dans la mer, peuplé au XIXème siècle par des marins et des dockers qui travaillaient sur le port. Un de mes quartiers favoris. Je découvre Red Hook un matin, sous un soleil de plomb. Dans le ferry la vue sur la syline est époustouflante, comme toujours. J’arrive à destination. Je suis comme dans un petit village authentique avec ses rues pavées bordées de vieux entrepôts en brique rouge où règnent calme et tranquillité. Il y a une ambiance insolite, d’un autre temps. 

Lorsqu’on quitte la rue principale, on peut se promener le long des piers, où se succèdent vieux entrepôts réhabilités, parcs et jardins… J’adore vraiment cet endroit, c’est encore autre chose qu’à Brooklyn.

Red Hook, Brooklyn, NYC

11. Un sandwich au homard convoité

Pour déjeuner à Red Hook, j’avais déjà une adresse et je ne voulais pas la louper. C’est le resto Red Hook Lobster Pound, je rêvais de savourer un de leur sandwich au homard.

C’est simple et c’est bon. Dans le quartier il règne une atmosphère vraiment atypique de bord de mer industriel et ouvrier, fraîchement rajeuni.

Je ne suis pas trop produits de la mer, pas tous en tout cas, je n’avais jamais mangé de homard jusqu’à présent, mais l’idée d’aller à Red Hook, de prendre le bâteau et goûter leur fameux sandwich au homard m’enthousiasmait assez. C’était l’occas. Et je n’ai pas été déçue. Bien frais, servi dans un petit pain avec du beurre fondu ou de la mayo maison. Un vrai délice.


Red Hook Lobster Pound, 
284 Van Brunt St
, Brooklyn, NYC

12. Une tarte au citron artisanale

Une pâte maison, des citrons frais, un goûter sucré et une limonade maison ça c’est la vie ! Key Lime Pie est un incontournable atypique, une véritable institution et un bonheur pour les papilles. Dehors il y a une petite terrasse aménagée avec des parasols et pas loin le bord de mer. Le kiff.


Steve’s Authentic Key Lime Pies, 
185 Van Dyke St,
 Brooklyn, NYC

13. Une ducasse en bord de mer

Une après-midi, alors que l’air est étouffant et que le soleil brûle sur Manhattan, je prend le métro jusqu’à Coney Island, au fin fond de Brooklyn, alors enveloppée dans les nuages et l’air moite. Je me retrouve hors du temps dans une ambiance vintage et populaire. J’arpente les planches de la promenade sous quelques gouttes de pluie. Cela me rappelle beaucoup les stations balnéaires du Nord de la France où je passais mes vacances petites, en plus américain. Lorsque je descends du métro, je débarque sur un plateau de cinéma au décor authentique. J’arrive sur la rue principale parallèle à la promenade avec les devantures de magasins, les jouets de plage, les snacks dont le célèbre Nathan’s, monument historique du hot-dog. Il y a le parc d’attraction revu comme l’ancienne version, tout est vintage. Je suis transportée dans une autre époque.

Coney Island, Brooklyn, NYC

 14. Un verre avec vue

Les rooftops à New York c’est pas ça qui manquent. Après tout dépend du genre d’ambiance que vous appréciez et de votre porte-monnaie. Dans le centre de Manhattan, sur les rooftops, on boit un verre au milieu des buildings, et puis à Brooklyn, on boit un verre avec vue sur la skyline. 
J’ai testé les deux et j’ai une petite préférence pour le rooftop à Brooklyn, la vue sur la skyline est juste magnifique au coucher de soleil. J’aime aussi voir Brooklyn qui s’étend sous nos pieds et les toits peints en blancs des immeubles et des grands entrepôts. Ce soir-là, j’ai pris un verre au Westlight à Williamsburg, une tendance à couper le souffle. Bien sûr, la vue ça coûte au porte-monnaie et le personnel se la raconte un peu mais WOW !

Westlight, 
111 N 12th St,
 Brooklyn, NYC


La prochaine saison à New York que j'aimerais découvrir : l’été indien ou en plein automne.

 

Crédits photo : Aurélie Lenne

Toutes les photos ont été prises avec un iPhone.

janvier 29, 2020 — Aurélie Lenne
Tags : City guide

Laisser un commentaire

Please note: comments must be approved before they are published.